Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Age : 23
Messages : 266
Date d'inscription : 05/11/2017
Nom : Dracker
Âge : ?
Race : Humain
Classe : Ravageur
Reroll(s) : Varks - Isëlith - Nyrkä - Sväd et bien d'autres
Voir le profil de l'utilisateur

Histoire de la Confrérie

le Mar 14 Nov - 18:44

UN DESTIN INCERTAIN:




Notre histoire commence il y a bien des années au côté d’un jeune homme aux facultés inhabituelles... Pour un mercenaire en tout cas, sur Hutta. Dans le milieu il se faisait appeler Dörvas le traqueur. Un nom grossier, mais ne manquant néanmoins pas d’ambition.
Il avait fini sur Hutta, pour des raisons que nul ne connaissait en tant que chasseur de prime, mais il ne se battait pas comme n'importe quel mercenaire présent sur la planète, non munit d'un blaster ou un lance flamme intégré, il se battait avec une longue lame en duracier, faisant preuve d'un caractère sanguinaire et prenant plaisir à tuer, massacrer, comme pour oublier.. Oublier quelque chose qui le hantait.

Un jour, il prit congé dans une cantina, sa lame toujours recouverte de sang, il restait là, dans un coin obscur, son visage dissimulé sous une capuche... C'est à cet instant que tout allait basculer...
Deux hommes firent leur apparition, l'un était plutôt costaux, le visage dur restant derrière le premier, qui lui était vêtu de noir, le visage dissimulé sous un masque.
Dörvas ne put manquer les sabres lasers accrochés à leurs ceintures... L'homme se leva donc et s’avança d'un pas lent mais décidé en direction des deux inconnus.
Lorsqu'il ne fut qu'à quelques pas, il brandit son épée et l'a fit s'abattre sur le premier, celui-ci ne bougea pas d'un pouce, il n'eut pas besoin, car celui qui était derrière venait de désarmer Dörvas, l'épée volant au loin.
Le jeune présomptueux fini agrippé à la gorge, une lueur rouge posé contre celle ci, c'était bien des sith...
Mais lorsque l'homme au sabre rouge s’apprêtait à abattre le jeune chasseur, celui masqué fit signe à l'autre de ne rien faire et tendit la main à celui qui venait d’essayer de le tuer lui faisant une proposition :

" Rejoins notre Ordre, ton potentiel ne sera pas ainsi gâché, suis nous et tu auras pouvoir et puissance "

Dans un bruit aigu, la lumière rouge sous sa gorge disparue et il fut libéré... Il détestait les sith... Il avait déjà reçu une formation de par ces êtres abjectes sur Korriban où il avait survécu, toute fois il s'était détourné de cette voie.
Comment pouvait-il lui proposer de les rejoindre juste après ce qu'il venait d’essayer de faire ? Mais c'était la première fois depuis bien longtemps qu'un homme faisait preuve d'intérêt pour lui.
Hésitant encore, l'homme masqué se présenta :

" Je suis Darth Néfret et voici le seigneur Sarkra "

Le jeune chasseur fixa l'homme qui l'avait empoigné plus tôt, le regard toujours aussi dur, celui ci rattachant son sabre laser à sa ceinture.

" Sarkra sera ton maître "

L'homme récupéra son épée se demandant cette fois ci pourquoi il devait être l'apprenti de cet homme, c'était insensé mais il finit par arrêter de réfléchir, après tout il n'avait plus le choix, il s'agenouilla devant les sith et devint ainsi l'apprenti du seigneur Sarkra, membre de l'Ordre Ancestral, dont Néfret était le chef.
                                              

Les années passèrent et bien que Sarkra avait disparu depuis longtemps, Dörvas fini par atteindre le rang de seigneur sith.
Il faisait en sorte de rester dans le sillage de Néfret, voulant constamment lui prouver sa valeur mais surtout sa loyauté… Il pensait mal servir son leader malgré tout ses efforts, voulant le protéger et lui assurer un avenir des plus prestigieux, mais comment un simple seigneur sith pourrait-il assurer pareille chose à un Darth à la tête d'un Ordre secret ?
Il réfléchit, pendant des nuits, jusqu'à trouver ce qui lui semblait être l'idée la plus prometteuse : Fonder une confrérie secrète au sein d'un Ordre secret.
Il réunit donc ses amis les plus proches au sein de l'Ordre et leur émit son idée :

Fonder un ordre nommé " l'Order Shade ", avec son bras droit Yan'shi et l'érudit Yero, à eux trois, les premières Ombres étaient nées...

UN BONHEUR EPHEMERE:



Des semaines passèrent... De nombreuses vies furent prisent au nom de l'Ordre bien qu'à son insu.
Les jeunes Ombres, malgré leur maigre nombre, faisaient preuve d'une discrétion et d'une efficacité remarquable, à eux trois, ils avaient défait de nombreux sith, mercenaires et même jedi qui s'opposaient à leur organisation.
Rien ne semblait pouvoir stopper l’ascension de Dörvas, qui gagnait bien sur en puissance et en assurance, Néfrét ne pu que le remarquer.

Mais des rumeurs commençaient à circuler, un être que l'Ordre entier craignait, un homme qui pouvait l'écraser à lui seul, un homme qui se faisait appeller le Sith'ari...
Les légendes sith racontent que le sith'ari est le roi des sith, le plus puissant mais également celui qui les conduira à leur anéantissement.
Cet homme se faisait appeler Ràzael.

Dörvas prit d'un excès de confiance et voulant à tout prit se garantir une place de choix auprès de Néfret, se mit en tête le simple but de traquer ce soit disant Sith'ari... Malheureusement... C'est ce dernier qui le trouva, une rencontre courte et anodine au beau milieu de la flotte impériale, entouré de soldats, guerriers et nobles. Il suffit d'un regard échangé pour que Dörvas comprenne que même l'Order Shade ne pourrait venir à bout de cet homme qui était pour lui un étranger.
Prit de panique, Dörvas se précipita au repaire de l'Ordre, aux côtés de son meilleur ami Asazel, un Zabrak qui avait beaucoup apprit à notre jeune seigneur sith et qui était devenu comme un frère à ses yeux.

Il demanda audience auprès de Néfret, dans le but de l'avertir de la venue de l'étranger, qui pour lui, n'aurait su tarder. En entendant le nom de Ràzael, Asazel ne pu cacher sa joie , l'ami de Dörvas n'était autre que l'ancien apprenti du Sith'ari... Une violente dispute s’engagea entre les deux seigneurs, sous le regard las du grand chef de l'Ordre.
Dörvas, exaspéré et blessé dans son estime, quitta le repaire sans demander son reste, Asazel restant aux côtés de Néfret.
Il retourna sur Tatooine, des jours entiers, se demandant que faire, si l'Ordre était réellement tel qu'il l'imaginait... Mais nul cause n'était plus noble à ses yeux que celle qui le rapprochait l'Ordre qui lui avait permit d'exploiter tout son potentiel et d'être tout simplement quelqu'un. Une semaine s'était écoulée et il finit par quitter la planète à l'aide de son vaisseau et mit le cap de nouveau sur le repaire.

Néanmoins, lorsque Dörvas pénétra l'intérieur du vaisseau qui leur servait de QG, un calme plat régnait, de nombreux vaisseaux étaient également amarrés à son bord, mais pas un être qui vit n'était présent.
Il rejoignit les différents quartiers à la recherche de ses camarades, fouillant chaque recoin du vaisseau mère, mais rien... Le jeune seigneur finit par sentir une présence inhabituelle, une présence qu'il avait ressenti qu'une seule fois... Il courut, se heurtant plusieurs fois aux murs et différents obstacles sur son chemin, pour arriver à la salle du conseil, là, ou tout allait changer...
Dörvas se retrouva nez à nez avec les membres de l'Ordre, qui faisaient face à Néfret, un homme se tenait entre leur chef et les autres, c'était celui qu'il avait vu au bord de la flotte Impériale.
Tous se retournèrent à l'arrivé du petit seigneur, certains prit de rire, d'autre le fixait avec dégoût et mépris. L'inconnu se retourna à son tour et tendit la main et d'une voix calme et à la fois hautaine il dit :

" Rejoins le véritable fondateur de l'Ordre, tout comme tes camarades, tourne le dos à l'usurpateur, je t'offrirai puissance et pouvoir, bien plus que tout ce que tu ne pourrais imaginer. "

Au sein de l'assemblé, même Yan'shi et Yero s'étaient joint à l'ennemi, en fait, tout l'Ordre était la, les membres du conseil, les différents Darth et Seigneurs ainsi que tous les apprentis.
Il ne pu croire a une telle trahison, les sith étaient donc t'ils destinés à ne vivre que pour eux et leurs intérêts personnels ? Privé de tout honneur et loyauté ?
Il ne pu croire en cela, Dörvas sortit donc son sabre et se précipita aux côtés de Néfret, prêt à mourir pour lui et trancher quiconque oserait avancer.

Tous rigolèrent, sauf celui que l'on appelait Sith'ari, qui restait là, à fixer le seul à ne pas avoir succombé à sa proposition, certainement ne comprenait t'il pas la volonté qui animait ce jeune homme face à lui.
Lorsque Dörvas fut insulté et raillé par tous, sur le point de se faire massacrer par ses propres camarades, Néfret avança, ordonnant à son dernier fidèle de reculer et surtout de ne rien faire, il fit ce que Ràzael attendait, il quitta la salle, puis disparu, lui laissant les reines de l'Ordre...
Un silence s'installa suite au départ de celui qui se ferait désormais appeler "l'Usurpateur", Dörvas était comme un chien blessé, prêt à mordre, encerclé par une meute de loups.
Mais le destin en décida autrement, Ràzael promit au jeune chien perdu de laisser la vie sauve à son maître, si il le servait... Chose qu'il se résigna à  accepter...
                                                   

Des mois s'étaient écoulés depuis la prise de pouvoir de Ràzael, Dörvas était devenu son bras droit, le chef de sa garde royal ainsi que de ses assassins d'élites : Les Manteaux Noirs...

LE SITH'ARI:



*une goutte de sang s'écoule sur le sol... Une seconde... Les gouttes se transforment en filet de liquide rouge, une flaque se forme et un corps éventré de part et d'autre par une lame vient se noyer dans la mare*
 
Il se tenait la, face à la nouvelle victime que lui avait demandé de supprimer son nouveau dirigeant, aux côtés de ses hommes, tous vêtus de noir, des piques sur les épaules, leurs torse laissé nue pour prouver leur soit disant supériorité et immortalité.

Dörvas avait bien changé depuis qu'il était devenu le bras droit de Ràzael, il avait désormais les cheveux longs et attachés, ses yeux avaient finit par tourner au orange flamboyant, rappelant le feu qui sommeil en chacun de nous, cette couleur nouvelle n'était toute fois pas du au côté obscur...

L'Order Shade avait été dissoute suite à la trahison de Yan'shi et Yero, néanmoins, il arrivait parfois à Dörvas de retrouver cette sensation d'appartenir à une sorte de confrérie aux côtés des Manteaux Noirs, la différence, était qu'eux ne vivaient que pour Ràzael, ils étaient arrogants et ne juraient que par le sang et leur roi.

Voila la vie que menait désormais celui que l'on nommait le Traqueur, celui qui était voué corps et âme autrefois à son Ordre ainsi qu'à son maître, il n'était désormais plus qu'un loup à la tête d'une meute de chiens enragés.

Un jour, Ràzael réclama la présence du chef de sa garde dans ses quartiers, tache que ce dernier s'empressa d'accomplir bien que seul le dégoût et  la haine  hantaient ses pensées.
Arrivé sur place, il vit le roi, siégeant fièrement sur le trône qu'il avait fait construire pour lui, dans cette salle complètent vide, son regard était remplit d'arrogance, un regard auquel Dörvas était désormais habitué...

Le chef de la garde, s'agenouilla, attendant les nouveaux ordres de son roi... Il attendit... Mais l'homme sur le trône ne disait rien, le petit seigneur finit donc par relever la tête, cherchant à comprendre ce qu'il voulait,  celui-ci affichait un regard amusé mais à la fois intrigué, ainsi il lui demanda :

" M'es tu réellement loyal mon chère capitaine de ma garde ? "

Dörvas répondit aussitôt, ses paroles vident de tout désir, comme si il était habitué à répéter encore et toujours cette même phrase à lui même :

" Je mourrai pour vous, mon roi ... "

Ràzael sourit et continua :

" Sais tu pourquoi on me surnomme le sith'ari ? "

Dörvas ne répondit rien, attendant qu'il enchaîne et lui explique cette histoire qui au fond l'intriguait réellement.

" Je suis au yeux des membres de l'Ordre, le roi des sith, l'être le plus parfait... Le guide "

Le chef de la garde leva les yeux dans sa direction.

" Prouve moi cette loyauté... En tant que chef de ma garde, je veux avoir la garantie de ta détermination à assumer ce rôle qui t'incombe "

Dörvas se releva doucement, fixant toujours l'homme devant lui

" Je vais te lier à moi ... *affichant un grand sourire* "

Le jeune seigneur se perdit brièvement dans ses pensées, se demandant ou il voulait en venir.

" Approche ... "

Il s’exécuta, mais à peine entreprit t'il de faire le premier pas qu'il sentit une pression le rabattre au sol, il finit à genoux, sentant quelque chose l'envahir, il eu l'horrible sensation que l'ont violait son propre esprit, quelque chose cherchait à s'y installer... Dörvas comprit... Il accepta ce sacrifice et perdit toute combativité, au grand plaisir du roi, perdant connaissance.

A son réveil, il était sur un lit, Ràzael debout dans l'ombre de la piece.

" Je t'ai lié à moi de par un très ancien rituel sith... Un lien de force... Voici ce qui te servira désormais de laisse... Si je meurs tu meurs à mes côtés, mais cela ne marche que dans ce sens, mais réjouis toi, il existe un avantage pour toi, en ma présence, ton corps se régénérera bien plus rapidement qu'à la normale tout en ayant la possibilité de puiser dans mon pouvoir "

Dörvas ne dit rien... Il se contenta de se lever, attraper son équipement et partir, le roi riant suite à son départ. Dans l'un des grand miroirs des interminables couloirs de la battisse, il vit qu'une sorte de tatouage rouge, allant de son cou jusqu'à sa bouche était apparut, certainement une marque témoignant du lien qui l'unissait au roi
Était t'il donc réellement destiné à servir cet être pour le restant de sa vie ? Cette question le hantait certe, mais une chose bien plus intrigante occupait ses pensées, Ce n'était pas Ràzael qu'il avait ressentit en lui au moment du rituel... Non... C'était en effet la nature de son pouvoir, mais un pouvoir qui n'était pas le sien, Dörvas avait cru entendre cette entité lui dire son nom... Il s’appelait ... Adas...

L'ULTIME SACRIFICE:



Adas... Adas... Ce nom le hantait. Il avait déjà entendu des rumeurs sur un sith qui avait vécu autrefois portant ce nom,  celui qui avait unifié les sith d’antan avant l'apparition des Rakattas.

Qui était réellement le nouveau chef de l'Ordre ? Qui était Ràzael ? Quel était son lien avec Adas ? Il n'avait que peu de temps à accorder à ces questions qui le rongeaient, car le roi, le lendemain même du rituel, avait chargé Dörvas d'une nouvelle mission.

Il devait commander une escouade sur Alderande, sans aucun membre des Manteaux noirs cette fois ci, mais avec des membres de l'Ordre. Dörvas, une fois préparé, se rendit sur la planète et rejoignit le point de rendez vous, dans une clairière proche d'un camp Impériale.
Il fut agréablement surprit en voyant son amie de toujours présente, Alices, une humaine, certainement la seule qui avait un tempérament qui pouvait égaler celui du chef des Manteaux Noirs. Alices était du genre joviale, une guerrière talentueuse qui avait été l'apprentie de Néfret, elle avait été absente lors de la prise de pouvoir de Razael. Dörvas y voyait une véritable compagnon et une sœur d'arme.

A ses côtés il y'avait une chasseuse de prime à la solde de l'Ordre, il était arrivé au seigneur de là croiser dans le quartier général de l'Ordre, vaquant à divers occupations entre deux contrats, une Cathar assez solitaire néanmoins aussi professionnelle que talentueuse, elle portait le nom de Nunane.
Le reste du groupe était remplis de membres plutôt lambda de l'Ordre, 2 seigneurs et 4 apprentis.

Il était temps pour Dörvas de briefer ses troupes, il lui fallu peu de temps pour organiser son escouade, Alices devait rester proche de lui et ouvrir la marche, Nunane surveiller leurs arrières et le reste du groupe devait se diviser en deux groupes et surveiller chacun des flancs.
Ràzael les avait envoyé soit disant dans le but d’enquêter sur une nouvelle arme républicaine, à quelques kilomètres de leur point de ralliement. Une fois l'équipement préparé, ils prirent la route, discret et rapide.
Peu de temps après, ils purent rejoindre le territoire républicain, une fois cela fut chose faite, la vigilance et la prudence furent les maîtres mots. Il traversèrent divers fermes et villa, beaucoup avaient été dévasté avant leur passage, les paysans et nobles avaient été massacré, néanmoins il leur était impossible de savoir ce qui en était la cause.

C'est à ce moment la qu'ils aperçurent un éclaireur de la République, celui ci se précipita sur son speeder et fonça dans les sous bois, les talents de pisteur et de traque d'Alices, Nunane et Dörvas furent très utiles pour repérer les traces plus ou moins visibles laisser par les échappements du véhicule. Leur piste les mena jusqu'à une base fortifiée de la République, deux tourelles surveillaient l'entrée, quelque soldats armées de blasters et de vibrolames ainsi que deux jedis, l'un semblait être le padawan et l'autre le maître.

Le petit groupe avait conscience qui leur fallait rapidement s'en débarrasser, auquel cas, si l'éclaireur avait le temps d'informer le quartier général de la zone de leur présence, leur mission serait mit en échec. Dörvas ordonna donc à Nunane de s'occuper des tourelles, les seigneurs devaient s'occuper des soldats, les apprentis empêcher quiconque de quitter la base, lui et Alices s'occuperait du maître et de son padawan.

L’opération débuta, les deux tourelles ne firent pas long feu face aux attaques de roquettes de la chasseuse de primes, suite à cela, les deux seigneurs foncèrent sur les soldats, chargés du menu fretins, c'est lorsque les deux jedis s’apprêtèrent à s'attaquer à eux qu'Alices et Dörvas entrèrent en scène, les deux sith provoquèrent une onde de force sur le sol, envoyant valser au loin les jedis.
Le véritable combat débuta, Alices se rua violemment sur le padawan, échangeant rapidement quelques coups de sabres, mais il lui fallut que quelques secondes pour désarmer son adversaire, lorsque ce fut chose faite, elle trancha net sa tête qui vola s'écraser dans les tourelles enflammées.

Dörvas lui, était aux prises avec le maître jedi, le duel était serré, les sabres s'entrechoquèrent et aucun des deux ne prenaient le dessus, mais soudainement, le seigneur sith fut prit d'un mal de crâne, la voix de Ràzael mélangé à celle du soit disant Adas résonnaient dans sa tête, le jedi, sur le point de profiter de la faille, fut violemment empoigné par la force et brisé en deux, les yeux du sith avait changé pendant quelque secondes, comme si il n'avait pas contrôlé son geste.
La bataille terminé, ils brûlèrent ce qui restait de la base et continuèrent leur route, il n'était plus très loin de leur destination.

Après quelque kilomètres parcourus, il finirent par atteindre une vaste plaine, saccagée par le feu et les brûlures de plasma ainsi que différents impact de bombes. Cette plaine se trouvait juste en face d'une ville qui s'étendait à perte de vue, entourée de tourelles gigantesques
Le petit groupe s'infiltra dans la ville rapidement, cherchant des indices sur la nature de ce qui se passait autour d'eux.
Les deux seigneurs sith autres que Alices, étaient experts en camouflage et dissimulation de force, ils s'absentèrent pour infiltrer les laboratoires d'un camp républicain installé dans la ville, le petit groupe restant, attendit leur retour, surveillant les environs, les visages et sabre dissimulés sous des manteaux et capuches.


C'est alors qu'il entendirent des hurlements et des tirs, c’était l'un des deux sith qui revenait en courant, le deuxième sur son dos, blessés.
Il les prévenu que les armes avaient pour but d'anéantir toute flotte impériale en orbite autour de la planète, se garantissant le monopole économique et militaire.
Tous se mirent à courir, des hordes de soldats à leur trousse, ils étaient néanmoins ralentit par le blessé qui avait besoin d'être soigné de toute urgence.
C'est alors qu'Alices fut gravement blessée, touchée à plusieurs reprises dans le dos par des tirs de blasters, ils étaient sur le point de se faire encercler, entre la porte de sortie garder par de nombreux soldatss et le groupe derrière eux, leur temps était compté et les idées leur manquaient.
Dörvas finit par attraper Alices par l’arrière de la tête, plaquant son front contre le sien en lui disant :

" Survis, une sith telle que toi n'a pas à mourir ici"

Alices était à moitié évanouit, portée par Nunane et un apprenti.
Le jeune seigneur se décida, il bondit dans le groupe de soldats qui gardait la porte et les transperça, mêlant force et art du sabre pour anéantir ses ennemis, chose qu'il fit rapidement, s'assurant néanmoins quelque blessures.
Le groupe profita de la diversion pour sortir, Alices ne quittait pas Dôrvas du regard qui ne daignait pas les suivre, des jedis commencèrent à se mêler au combat, le chef de l'escouade se retourna rapidement, le visage en sang mais lança néanmoins un sourire à Alices, faisant s'écrouler la porte derrière eux, leur garantissant la fuite.

La jeune femme s'écroula au sol, rampant jusqu'aux débris de la porte, elle vit son ami à travers un petit trou se battre violemment contre ses ennemis, recevant tirs de blasters et coups de sabre, finissant par s'écrouler au sol.
Rapidement après sa chute, des hommes vêtus de noirs et masqués vinrent prendre le corps, l'emmenant en direction des labos, Alices ne comprenait pas ce qu'il comptait faire, la ville était totalement en alerte et devait normalement se concentrer sur le groupe en fuite mais ils semblaient se contenter du cadavre qu'ils avaient pu si rapidement récupérer... Alices se demandait dans quel but, et qui étaient ces hommes en noirs.

Nunane finit par l'agripper, là forçant à fuir avec eux, elle perdit connaissance petit à petit dans les bras de la femme, voyant de moins en moins, sa vision devenait flou, elle finit par sombrer dans l’inconscience, la vision du cadavre de son ami en dernière pensée...

MON MEILLEUR ENNEMI:



Le groupe avait finit par réussir à rentrer de sa mission, ils semblaient tous épuisés et à bout de force, certains ayant l'impression de ne pas avoir accompli leur devoir, d'autres eurent l'impression d'avoir abandonné leur camarade, l'ayant laissé affronter ces ennemis seuls, sa dépouille abandonné.

Lorsqu'Alices fut rétablie et qu'elle reprit connaissance, elle se précipita sur le pont de leur vaisseau, Razael, le conseil et l'équipe qui l'avait accompagné sur Alderande étaient la, discutant des récents événements et de la suite des opérations.

La sith se joignit au groupe, pensant qu'ils réfléchissaient à une solution pour retrouver Dörvas, mais Ràzael avait déjà oublié ce détail et commençait à préparer une mission de reconnaissance sur une autre planète.
Alices furieuse, imposa son opinion, laissant bon nombre d'entre eux passif, les manteaux noirs eux mêmes qui restaient non loin du roi semblaient indifférents.

Néanmoins Halkerk, membre du conseil et un modèle pour Dörvas se fit entendre, proposant de former un nouveau groupe avec pour objectif de retrouver le sith perdu, le Darth se proposa pour diriger l'équipe de recherche.
Alices se réjouit, voulant évidement se joindre au groupe, chose qu'elle fit.
Ràzael accepta la proposition bien que cette opération n'était à ses yeux qu'une perte de temps

La nouvelle équipe se forma, dirigée par Halkerk et épaulé par son apprentie, aux côtés d'Alices et quelques autres sith dont Asazel.

Arrivé sur Alderande, le groupe se divisa en deux escouades, Halkerk resta avec son apprentie, Asazel et un autre sith, Alices quand à elle partie de son côté avec deux autres.

Ils commencèrent donc les recherches, la jeune femme et son équipe se dirigèrent en direction de la ville républicaine, voulant ratisser les alentours, Halkerk lui, resta dans la ville principale impériale pour commencer et essayer d'avoir des informations.

Au bout de quelque heures, Alices contacta Halkerk, ils avaient trouvé un cyborg gravement blessé, qui prétendait avoir été sauvé par un sith qui avait récemment été enfermé et qui ressemblait au portrait de Dörvas.
Mais au même moment, une puissance écrasante se fit sentir autour du groupe d'Halkerk, qui marchaient dans une ruelle à l'écart de la population, subitement, le sith qui les accompagnait se fit écraser contre l'un des murs de la ruelle, le crane fracturé sous la puissance, le mur s’effondra sur lui.
Halkerk et son apprentie se retournèrent, Asazel avait disparu et aucune trace de l'agresseur...
Les deux sith restant se saisirent de leurs sabres lasers, le rouge qui s'en échappa éclairait la ruelle, Halkerk voulu prévenir Alices, mais la communication avait été coupée, ils se mirent donc dos à dos et se préparèrent à un nouvel assaut quand soudain un homme apparut au bout de la ruelle.

L'inconnu portait des habits déchirés, de long cheveux sales dépassaient de sa capuche, un regard blanc perçant dissimulé dans l'obscurité.
Ce dernier fonça en direction des deux sith et alluma un sabre laser  au moment d'attaquer, frappant l'arme de l'apprentie d'Halkerk, envoyant celle ci s'écraser contre l'un des murs, le Darth voulu répliquer, mais leur agresseur frappa le maître à son tour, l'envoyant au sol.

L'homme s'avança doucement en direction de l'apprentie ensanglantée, ne lâchant pas Halkerk du regard, celui ci toujours au sol, une de ses côtes brisée sous le coup, peinant à se relever. Arrivé au dessus de l'apprentie, qui était quant à elle à moitié évanouit, l'homme encapuchonné leva son sabre, fixant toujours le Darth de ses yeux blancs, vident de toute émotion et même de vie et planta son sabre dans le corps de la femme, l'achevant dans un cri aiguë de douleur.

Le conseiller, furieux, en oublia la douleur et se releva, entendant le bruit d'os craquer, il engagea le combat avec le tueur, échangeant de violents coups, réussissant à le toucher au visage et ainsi déchirer sa capuche.....
Halkerk se figea et manqua de peu de lâcher son sabre, ses yeux devinrent rond et offusqué.... C'était Dörvas, un grand sourire carnassier au visage.


Halkerk ne comprenait pas, pourquoi l'homme qu'il pensait mort et qu'il était en plus venu chercher les attaquait t'ils ?
C'est alors qu'Asazel sortit de l'ombre et s'avança derrière Dörvas, posant sa main sur son épaule dans un grand rire.

" Que penses tu de notre nouveau chef des Manteaux Noirs ? *ricanant* "

" Pour...Pourquoi ? " *Lui répondit Halkerk*

" Tu sais pourquoi mon chère Halkerk...A présent prépare toi à mourir de la main de celui qui t'a toujours vénéré comme un héros ! "

A ces mots, Dörvas attaqua de nouveau Halkerk, mais cette fois-ci, ses attaques semblaient moins agressives... Durant l'échange de coups, le conseiller cru entendre :

" Va t'en... vite... "

Au même moment, il vit des larmes s'échapper des yeux de Dörvas... Furieux, ne comprenant toujours pas réellement ce qui se passait devant lui, Halkerk comptait bien découvrir la vérité.
Le combat continua mais il finit par être en difficulté, ses blessures l'handicapant de plus en plus.
Dörvas finit par l'envoyer s'écraser contre une pile de caisses métalliques, s'approchant de son adversaire qui ne parvenait plus à se relever, il leva doucement son sabre comme pour en finir... Mais son geste ne pu s'achever...

" Que fais tu ? tue le ! *Hurla Asazel* "

" N... Je... Ne veux.... Pas "

" Obéis moi ! Tu m'appartiens désormais ! "

Asazel leva sa main dans la direction de Dörvas, l'enveloppant d'une sorte d'aura obscur, ce dernier poussant des cris.

" Tu vas le tuer !!! "

Halkerk sourit en direction de Dörvas

" Fais le... Je comprend désormais... "

Dörvas était en larmes, ces dernières semblant brûler aux yeux du sith à cause du pouvoir d'Asazel qui l'enveloppait, rendant ses yeux subitement rouges sang.
Il finit par abaisser son bras, achevant son vieil ami et mentor dans un hurlement de désespoir.


Alices et son groupe finirent par rejoindre la dernière position d'Halkerk, tombant sur un lieu dévasté et encombré de deux cadavres, celui d'Halkerk n'y était pas. La seigneur sith ne croyait pas en ce qu'elle voyait quand tout à coup, une voix envahit l'esprit des membres du groupe qui venait d'arriver sur les lieux et leur dit :

" La fin de l'Ordre approche, soyez prêts à votre extinction, mon nouveau jouet, le chef de vos chères Manteaux Noirs m'accompagne désormais et vous anéantira tous "

Le groupe resta figé, ayant reconnu Asazel, sous le choc, le cyborg qu'ils avaient sauvé s'avança en direction d'Alices et prétendit que Dörvas lui avait demandé de prévenir l'Ordre de la trahison d'Asazel et que le sith l'avait aidé à s’échapper des laboratoires ou ils étaient retenus, l'homme machine finit par révéler son nom, il s’appelait Raïko...

L'Ordre avait donc un nouvel ennemi... Asazel et Dörvas, ce dernier contrôlé par celui qu'il considérait comme son meilleur ami, dans le but de détruire l'Ordre qu'il avait juré de toujours servir et protéger...
 
LE VÉRITABLE POUVOIR:



Durant les semaines qui suivirent, beaucoup périrs sous les assauts du duo Asäzel/Dörvas qui semblait inarrêtable.
Les attaques s’enchaînèrent et leur ombre s'étendait de plus en plus sur l'Ordre, certains même se joignirent au duo par crainte et désespoir en oubliant même l'autorité que représentait Räzael.
Quant aux autres, seigneurs et darth, ils tentèrent de trouver Dörvas lors de traques, mais il n'était qu'un fantôme, apparaissant et tuant aussi rapidement qu'un spectre, il était impossible de mettre la main sur lui et le peu qui réussirent tombèrent sous ses coups.


C'est alors qu'un seigneur fit son retour au sein de l'Ordre, un seigneur qui attira l'attention du pantin, qui malgré le contrôle d'Asazel sur son esprit, ne pu s’empêcher d'aller à sa rencontre.
Dörvas se rendit dans un vaisseau, la ou ce sith familier l'avait fait venir, un petit vaisseau toute fois, rappelant bons nombres de souvenir.
Le possédé arriva dans la salle principale, le sith se trouvait la, les bras croisés... C'était Sarkra... Son ancien maître...

Les deux se regardèrent un instant, marquant un long silence, mais c'est dans le bruit grisant des sabres lasers entrechoqués que le silence se rompu.
Un violent combat s’enchaîna, mais l'apprenti avait depuis longtemps dépassé le maître, sans compter le pouvoir dominant d'Asäzel. Le combat fut donc court mais spectaculaire, Sarkra finit le sabre laser de son apprenti posé sur son épaule, mais ce dernier ne fit rien, il lui était totalement impossible de le tuer, il rangea donc son sabre laser et lui ordonna de fuir et de ne plus jamais se montrer, chose qu'il fut, dans la plus grande honte.

La fin de l'ordre semblait s'annoncer, rare sont ceux qui avaient encore le courage et la volonté de s'opposer au duo immortel.  Räzael fatigué de ce conflit, donna rendez vous à Asazel sur Korriban, loin de l'académie pour en découdre.
Asäzel, fier et arrogant se rendit aussitôt sur le lieux définit avec son jouet meurtrier, il tomba nez à nez avec toute l'élite de l'Ordre restant, on pouvait y voir S'inkara, Brazenor, Eidelia, Nosborn et bien d'autre seigneurs et Darth.
Räzael gardait le silence, entouré de son Ordre, Asäzel quant à lui était beaucoup trop excité par la scène qui se déroulait devant lui, y voyait une promesse de pouvoir et une place de chef qu'il convoitait depuis longtemps.

Il lança donc Dörvas affronter Räzael, ce dernier toujours silencieux, n'affichant aucune émotion, cela ne semblait pas perturber Asäzel qui déversait tout son pouvoir dans son pantin, qui attaquait avec violence et rage le roi.
Les membres de l'Ordre quant à eux observaient la scène, silencieux également, ne pouvant s’empêcher de fixer Asäzel avec dégoût et mépris, se retenant d'intervenir.

Mais c'est dans une grande explosion de force que le combat prit fin, les yeux de Razael devinrent rouge flamboyants, s'approchant de ceux de Dörvas, celui ci se stoppa net et tomba genoux à terre.
Un long silence s’installa, Asäzel ne comprit pas, ordonnant à Dörvas de se relever et d'abattre Räzael, mais le chef des manteaux noirs était de retour, il se releva et fixa son ancien geôlier dans les yeux, un regard noir et glacial, il se rua rapidement sur lui, ramassant son sabre et l’enchaînant de coups, plus violents que ceux dont il avait fait preuve face au roi, tout en hurlant de rage.
Asäzel recula sous la pluie de coups, finissant au bord d'un précipice, il était prit au piège.

Dörvas n'hésita pas, il trancha Asäzel en deux pour tout ses camarades qu'il avait tué en son nom, mais c'est dans un rire malsain et dans une ultime phrase que le zabrak s'évapora dans le néant.

" A bientôt mon ami ! *Dit Asazel* "

Le corps ne fut jamais retrouvé et tout redevint normal au sein de l'Ordre, Dörvas reprit se place de chef de la garde du roi et Halkerk fit son retour, personne ne su comment il avait survécu...
Des mois passèrent... Une organisation avait commencé à faire entendre parler d'elle... Dirigé par un Twi'lek et un Cathar... Cette organisation se faisait appeler... L'Insurrection...

UNE RENAISSANCE INATTENDUE:



" Dörvas ! Non, reviens ! "

Depuis son retour et la fin d'Asäzel, Dörvas n'écoulait pas des jours paisibles... Ou du moins... Des nuits...
Des visions l'envahissaient, les cris d'une femme, le visage de deux enfants jumelles, le souvenir d'un foyer... Ces choses le hantaient, tels des visions, était ce la les restes d'une mémoire perdue ? Ou simplement les effets secondaires du pouvoir d'Asazel ?
Dörvas se posa longtemps cette question, mais ces visions finirent pas s'estomper progressivement, laissant place de nouveau à ses préoccupations habituelles : Adas et Razael.

Le chef des manteaux noirs avait bien changé suite à son retour, ses yeux étaient devenus d'un blanc glacial et fantomatique, un regard vide mais habité par une rage et un désir de vengeance inassouvi.
Les manteaux noirs s'étaient bien développés entre temps, avec le retour de leur chef, ils avaient pu se réorganiser et gagner en puissance.

Le temps ne cessait de s'écouler, les ennemis de l'Ordre, eux, ne cessaient de tomber. Jamais les manteaux noirs n'avaient autant fait couler le sang.
C'est durant cette période de massacre et de dictature qu'un seigneur devint à son tour Darth, sous le nom de " Dracker ".

Ainsi, l'Insurrection elle aussi ne cessait de gagner en pouvoir et autorité, le duo qui l'incarnait était bien plus inhabituel, il s'agissait d'un twi'lek qui se faisait appeler Khagao, accompagné d'un cathar qui, quant à lui, maintenait son identité secrète.

Ils étaient tout deux à la tête de cette organisation appelée : L'Insurrection, prônant soit disant le re-développement de l'Empire ainsi que l’avènement d'une ère nouvelle. De nombreux sith s'étaient joint à eux, devenant progressivement une véritable petite armée.

L'Ordre Ancestral ne prêtait que peu d'attention à leur égard, au début... Mais vint le jour, ou ils ne purent continuer à fermer les yeux face à leurs agissements.
L'Insurrection avait commencé à attaquer les apprentis de l'Ordre, leur tendant pièges et embuscades, cherchant même pour certains à leur faire rejoindre leurs rangs.
Au même moment, des rumeurs commencèrent à circuler, des rumeurs faisant état du retour de Néfret... Il ne fallut que peu de temps pour l'Ordre pour se diviser de nouveau, Dörvas préparant ainsi une futur rébellion, celui qu'il considérait comme son père, allait enfin revenir... Cette possibilité le remplissait d'espoir mais à la fois de peur. Que se passerait t'il si Néfret revenait et que Razael, de part l'emprise qu'il détenait sur Dörvas, le forçait à l'affronter ?
Il ne préférait ne pas penser à cela pour le moment, il n'était question que de rumeurs et l'Insurrection commençait à devenir gênante, un problème qu'il fallait résoudre.

Il parti donc en quête de ce cathar qui l'intriguait, il avait autrefois connu un homme de cette race et voulait s'assurer qu'il n'était pas celui qu'il pensait, présage de grand danger auquel cas.

Dörvas fit ce pourquoi il était fait, il traqua les membres de l'Insurrection, les tuant, les uns après les autres, mais aucun d'eux ne daignaient dévoiler l'identité du cathar ainsi que la position exacte de leur repaire.
Des semaines s'écoulèrent, des dizaines de membres de cette organisation étaient tombés sous le sabre du traqueur, mais aucun n'avait réellement cédé. Néanmoins, c'est sur une planète qui lui était familière et sableuse que ses seules pistes le conduisirent au sein même d'un casino.

Il se fit donc passer pour un client, épiant les moindres anormalités, se rendant au domaine qui était situé au niveau inférieur. Il tomba nez à nez avec un petit groupe d'hommes encapuchonnés, ils semblaient attendre sa venue.
C'est alors que celui qui à l'évidence dirigeait le petit comité s'avança et dévoila aussitôt son visage... Suite à cela, Dörvas dégaina son sabre laser, le sable sous ses pieds reflétait l'éclat de son arme, les deux soleils en face de lui se couchant, révélant seulement les yeux blancs du manteau noir, dévoilant son expression d'avantage meurtrière et froide.

Il avait bien en face de lui l'homme qu'il était venu chercher... Cet homme portait le nom de Droka et à ses côtés, le twi'lek s'avança à son tour, celui  qui répondrait au nom de Khagao et commença.

" Je ne pensais pas que nous nous reverrions aussi vite mon ami "

Dörvas ouvrit grand les yeux, il reconnu ce timbre de voix, cette manière hautaine de s'exprimer... C'était Asäzel.
Droka lui, restait silencieux, affichant un sourire des plus malsain, semblant se délecter de la scène. Prit de rage, le Manteau Noir se jeta sur le groupe, furieux, décapitant les quelques membres restant de l'Insurrection, Droka recula, laissant Khagao se battre contre lui.
Suite à un échange violent de coups, le twi'lek fut envoyé contre le mur par la force, une entaille profonde au torse, le cathar devenant la nouvelle cible.
Mais ce dernier ne fit rien, il répondit à l'assaut de Dörvas par un rire sadique, se laissant transpercer par le sabre... A cet instant, une onde de force se produit, Dörvas tombant inconscient...

A son réveil, il avait partiellement été recouvert par le sable, les corps jonchaient le sol, seul Khagao avait disparu, celui du cathar, lui, était face contre terre, vide de toute vie.
L'Insurrection avait donc été anéanti... Dörvas, avec un mal de tête presque insupportable, se rendit au casino pour rejoindre son vaisseau. Il revint au repaire de l'Ordre.

Quelque chose avait toute fois fatallement changé, il ne sentait plus la souillure de Razael dans son esprit, ni même la présence d'Adas. A son retour, L'Ordre Ancestral avait été libéré du joug de Razael... Ce dernier avait tenté de détruire Korriban mais Néfret et ses partisans avaitent réussi à le vaincre en lui coupant le lien qu'il avait avec son pouvoir et en l'enfermant dans une cellule au sein d'une prison sur Belsavis...
Dörvas quant à lui, ne reçu aucun honneur, ayant été absent pour la libération de l'Ordre et étant celui qui avait été le chef de la garde du roi fou, n'hérita que de la méfiance et même du dégoût de la part de ses camarades...  Une situation bien ironique pour celui qui avait été le dernier rempart entre Razael et Néfret autrefois, seul réel fidèle de celui ci... Il se jura de changer cela... De changer l'Ordre...

LE POIDS DU DESTIN:



Cela faisait maintenant 10 ans que Dörvas avait rejoint l'Ordre Ancestral à l'âge de 20 ans et 6 ans depuis les événements d'Alderande.
Depuis le retour de Néfret,  l'évolution de Dörvas n'avait jamais cessée, il finit par devenir un hybride, mi homme, mi Cathar, cela faisait déjà bien longtemps qu'il avait compris que Droka et lui ne faisait plus qu'un et que ce dernier avait transféré son esprit dans le sien.
Au début, Dörvas sentait son esprit se disloquer et se scinder, il se refusa à lui, il crut perdre toute raison, mais plus le temps passait, plus sa détermination à le repousser s’effritait, jusqu'à l'accepter et ne former qu'un seul être, Droka finissant par avoir le total contrôle sur lui...

Dörvas ou plutôt Droka, n'avait jamais été aussi puissant et influent, il était devenu le sith le plus important de l'Ordre sans que son dirigeant et son conseil ne s'en aperçoive, il faisait main basse sur tout ce qui s'y passait et chaque membre avait des comptes à lui rendre, les apprentis de Néfret eux même travaillaient en secret pour lui.

Son réseau étant maintenant en place... Rien ne se passait sans qu'il en est aussitôt connaissance... Dörvas était maintenant une personne calme, manipulatrice et fortement éloquente, parlant tel le Cathar qui l'habitait.

Dracker, le Darth arrogant et provocateur de l'Ordre qui avait été lié aux Manteaux Noirs, s'était quand à lui retrouvé de nouveaux apprentis : Thaloa,  Hayidi et Sinx.
Thaloa disparue un jour sans laisser de trace tandis que le Darth devenait de plus en plus proche de son autre apprentie, Hayidi, une femme fragile et douce.

Dörvas profita de la situation pour suivre Sinx de prêt, celui-ci étant devenu chancelier de l'ordre, il avait appuyé la candidature de l'ancien Manteau Noir pour le remplacer au cas où il disparaîtrait pour x raison, ce qui arriva bien évidement peu après... Le poste vacant fut donc offert à Dörvas... Ainsi, une fois à la tête du sénat de l'Ordre, la place au conseil était son prochain objectif...

Tout se mettait en place et l'influence de Dörvas ne cessait d’accroître, il fini enfin par devenir membre du conseil et avait désormais les moyens et la possibilité, de reformer l'Order Shade mais sous un autre nom et possédant un nouveau but.  Il l'appellerait :

La Confrérie des Ombres.

Cette dernière aurait pour but de réunir les sith les plus puissants de l'Ordre, afin de pouvoir le contrôler comme bon lui semble...

Un jour, il réunit dans son repaire, ceux avec qui il était le plus proche, ceux en qui il voyait un fort potentiel pour former cette Confrérie :
Bräzenor, Eidelia, Shalayra, Anidra, Hayidi, Alices, Arioch, Kreose et Orkaan. L'ombre de Dracker planait au dessus de tous ces noms...

Tous acceptèrent et c'est ainsi que la première génération d'Ombres prit vie... Dirigée par un homme partagé entre la part de folie qui le consumait et sa loyauté doublé de son honneur, étouffé de plus en plus par les viles paroles du Cathar dénué de valeurs morales... Au sein de la Confrérie, Dörvas répondait au nom de Shade...

                                         
Les mois s'coulèrent de nouveau et la Confrérie ne cessait de s'étendre, ils allaient même jusqu'à recruter les ennemis et traîtres potentiels de l'Ordre, les supprimant pour la plupart ou les rangeant de leur côté.
Dörvas joua longtemps de sa double personnalité, usant de ses différentes facettes pour inciter son entourage à réaliser des actions qu'il désirait, jusqu'au jour, ou Néfret s'en aperçut, il finit par ressentir le changement interne du sith et le convoqua.

Dörvas s'exécuta, il arriva dans une sorte de laboratoire, Néfret était la, Halkerk à ses côtés, une table d'opération entre les deux.
Le chef de l'Ordre vint rapidement au but et lui demanda d'enlever son masque qu'il ne daignait pas quitter depuis tous ces mois.

" Vous avez donc compris...  "*ôtant le masque, dévoilant un visage à moitié, presque identique à celui de Droka*

Suite à la révélation, Halkerk se jeta sur lui, Néfret le soutenant, Droka en totale possession du corps de Dörvas sautait aux quatre coins de la pièce pour leur échapper, un combat violent mais court, le Cathar fini coincé sur la table, Halkerk et Néfret le bloquant grâce à la force, Droka hurlait en riant, enchaînant maintes provocations.

" Nous devons le tuer. *sec* " dit Néfret

" Non, attendez ! Nous pouvons encore le sauver ! " enchaîna Halkerk

Les deux Darth échangèrent divers opinions et arguments pour défendre leur points de vue respectifs tout en maintenant leur prisonnier.
Au bout de quelques minutes, à contre coeur, Néfret rejoignit l'idée d'Halkerk et ils entrèrent dans l'esprit de Dörvas, désirant chasser le Cathar de celui ci... Un nouveau combat débuta, mais ils parvinrent à emporter la victoire, la présence de Droka disparu dans un ultime hurlement... Le calme de la pièce revint...
Le chef de la Confrérie tomba inconscient suite à l'extirpation de son geôlier, les deux autres Darth peinant à rester debout au vu de l’effort réalisé, essoufflés.

A son réveil, Dörvas était seul, ils se souvenait de tout, des plans de Droka jusqu'au désir de Néfret... Une nouvelle fois, il fut en proie aux doutes et aux remords... Son esprit était toujours blessé, en morceaux, il avait hérité de nombreux traits de caractère du Cathar, son esprit manipulateur comme rusé... Il ne savait plus qui il était, et il serait désormais victime de trouble de la personnalité.

Il retourna parmi les siens, auprès de la Confrérie, faisant comme ci rien ne s'était passé, à visage découvert à présent.
Il se faisait toujours appeler Shade et son but, même en l'absence de Droka resta inchangé, il était plus déterminé que jamais... A anéantir la force elle même...

LA DÉMENCE, MA DERNIÈRE ALLIÉE:



La Confrérie prospérait, les Ombres, chacune de leurs côtés, y gagnaient au sein de l'Ordre et les liens ne cessaient de se resserrer.

Pourtant, Dörvas restait de plus en plus seul, se satisfaisant de sa seule présence aux yeux de ses frères, mais cela faisait bien des années, que ou qu'il aille, la solitude était un sentiment qu'il ne connaissait plus.
Au sein même de son esprit, malgré la disparition de Droka, la voix du cathar ne cessait de faire écho et quand bien même, d'autres voix, qu'il ne reconnaissait pas, criait en son âme. La folie le gagnait, pas une seconde ne passait sans que ces plaintes et ces cris ne le déchirent de l'intérieur.
Dörvas en devint parano, se sentant toujours observé et épié, il lui arrivait même de se retourner parfois, pensant que quelqu'un cherchait à attirer son attention.
En parallèle, son corps se désagrégeait et pourrissait, était ce la son fardeau pour ne pas avoir connu la mort ce jour la sur Alderande ? Il lui fallait   trouver une solution... Et vite...


Une succession de nuits blanches s'enchaina, et c'est au bout de ces longues journées de recherches qu'il trouva la solution.
Il découvrit le moyen de créer une drogue, ayant pour but de stimuler ses organes vitaux et molécules, les réactivant pour un temps limité, préservant son corps de son désagrégement et donc de la mort.
Il entreprit la fabrication de cette substance, la gardant ensuite sous forme de seringues. Il lui fallait se faire une injection de celle ci chaque jour, auquel cas, la décomposition s'en suivrait, et ce, plus rapide qu'au premier jour ou il décida de tenter l’expérience.

Les mois passèrent, il avait réussit à préserver son corps, mais les voix s'étaient amplifiés, elles étaient plus intenses et les cris plus stridents. La drogue eu des effets secondaires non désiré et son esprit sombrait de plus en plus dans la démence, ne parvenant plus à penser convenablement.

Dörvas dépérissait, il ne savait plus comment régler ce problème et il lui était devenu impossible de réfléchir comme il l'aurait souhaité.
Mais un jour, ou il pensa en finir une bonne fois pour toute, son sabre laser sous la gorge, il se laissa tenter par une bouteille, traînant au sein de leur repaire, il l'englouti aussitôt débouché... Et enfin... Plus l'alcool descendait au sein de son corps, plus les voix s’estompaient... Il avait trouvé la solution à son énième problème...

Le chef de la Confrérie finit donc par se noyer dans l'alcool, obligé de se droguer en cachette, dans l'unique but de garder un semblant de raison et de vie...


Ainsi et malgré tout, rien ne semblait pourvoir stopper la Confrérie dans son ascension, Alices re-devenant l'apprentie de Néfret tout comme Orkaan, Shalayra et Kreose au sein du Sénat et Dracker, le visage connu et craint de tous parvint même à devenir Magister et donc l'égal du maître de l'Ordre Ancestral, à sa tête, Néfret.

Mais un jour, Dörvas retrouva la trace de sa plus ancienne proie, la cible qu'il traquait depuis son adolescence, celui qui était le responsable direct de la mort de sa famille. Mais ce ne fut pas ses talents de traqueur qui lui permirent de le retrouver, non, c'est sa cible elle même qui le contacta après toute ces années et lui donna rendez vous sur sa planète d'origine, la ou tout avait commencé...

Celui que la Confrérie appelait Shade s'y rendit donc et avec hâte, sans prévenir quiconque, il se retrouva face à cet homme en question qui était bien présent, portant la tenue qu'il portait le jour même du massacre, enveloppé par une cape et une capuche noir, un sabre laser au reflet blanc dégainé. Aucun son ne fut émit et des minutes passèrent, les deux hommes se fixèrent, jusqu'au moment ou chacun comprit que le moment était venu et que le rouge et le blanc scintillants vint s'entrechoquer dans une pression même qui fit voler le sable sous leurs pieds.

Le combat dura des heures et les deux hommes semblaient égaux tant au niveau puissance que maîtrise.
Mais c'est lorsque Dörvas pensa, dans un ultime assaut remporter la victoire, que son adversaire disparu, réapparaissant devant lui, sa capuche relevé...
Le choc lui coupa le souffle et le stoppa net dans son élan... C'était son propre père... Qui dans un mouvement rapide et précis, lui trancha le bras et la jambe droite.
Il tomba lentement sur le côté, sa vue se troublant peu à peu, son père face à lui, l'observant dans sa chute, d'un regard indifférent... Dörvas trouva pourtant la force de lever son autre bras, rattrapant son sabre dans les airs, tranchant la tête de son ennemi d'un geste vif...  Le noir total s'ensuivit...


Il rouvrit alors les yeux, semblant avoir rêvé, il ne ressentait aucune douleur, ses souvenirs ne revenaient pas encore, mais la réalité lui éclata rapidement aux yeux lorsqu'il tourna la tête et vit qu'il lui manquait bien les membres qu'on lui avait tranché quelque heures plus tôt. Néanmoins, il avait été soigné, ses plaies désinfectées et cicatrisées.

Il appela son vaisseau, dans la foulée, des droïdes vinrent l'aider à le porter dans celui ci, emportant la tête de son père avec lui, rentrant dans son état pitoyable, se faisant forger et poser des membres cybernétiques pour remplacer ce qu'il avait perdu.

Dörvas se fabriqua un masque avec le crâne de son ennemi vaincu, trophée en souvenir de sa chasse et de la mort de son ennemi le plus ancien, reprenant son rôle de chef de la Confrérie...
Quand une nouvelle des plus inquiétantes lui parvint... Razael s'était échappé de Belsavis... Et préparait son retour. ( La suite dans le second Post )
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum